La semaine dernière, j’ai eu 27 ans. J’ai réalisé que je n’avais absolument pas eu l’occasion de profiter des 26. Alors, j’ai pris une feuille, un stylo, et j’ai commencé à écrire sans m’arrêter tous mes rêves et envies post-covid. Je décide aujourd’hui de les écrire ici. Promis, rendez-vous dans quelques mois ou années pour faire le bilan de ce qui aura été accompli…

Les défis professionnels

1. Retrouver du sens

Avec la crise, j’ai eu l’impression de marcher des semaines et des mois sur un large pont suspendu au dessus du sol, avec de l’autre côté une rive perdue dans le brouillard. J’ai manqué d’expression et de transmission ces dernières années. Ce dont je suis sûre, c’est de mon envie de faire sens, et de retrouver du sens. Mon questionnement à l’aube de cette nouvelle année est donc de savoir comment mes compétences pourraient s’insérer dans de nouveaux projets concrets et bienveillants.

2. Guider un groupe avide de découvertes

Mes proches m’ont toujours dit que j’aurais dû faire guide. C’est vrai, voir des yeux émerveillés et permettre avec joie et énergie à d’autres de découvrir une ville ou une adresse secrète me fait vibrer ! D’où, d’ailleurs, l’écriture d’un blog voyage depuis dix ans. J’ai aujourd’hui quelques idées entrepreneuriales qui vont aujourd’hui dans ce sens. Nous verrons dans quelques temps si certaines aboutissent…

3. Publier un livre

Des projets d’écriture j’en ai tellement, mais la consécration serait d’en voir au moins un publié.

4. Vivre de ma plume autour du globe

Après dix ans de blog, des concours de nouvelles, quelques piges pour une agence de presse, des projets de guide de voyages, je commence à me dire que je devrais persévérer dans cette voie. D’ailleurs, une collaboration à me proposer ? Rejoignez-moi vite sur LinkedIn ou Malt !

5. Faire des vidéos

Je ne compte plus la liste de mes idées de vidéos, ni toutes ces fois où j’ai regretté de ne pas avoir vlogé mon voyage… D’autant plus que je sais que j’avais adoré mes cours de videojournalisme aux Etats-Unis. Je me met trop de pression par rapport à mes lacunes techniques, alors que je devrais au contraire essayer pour apprendre !

6. Publier une photo dans la presse, ou l’exposer

Chaque année je progresse dans mes prises de vue. La prochaine étape serait de m’assumer comme photographe, en réussissant à les faire publier.

7. Réaliser un film
8. Donner une conférence

Et inspirer les autres !

9. Avoir une émission de voyage
10. Gagner un concours de nouvelles
11. Sortir un podcast
12. Rencontrer Baz Lurhmann (aka mon réalisateur préféré)

Les envies d’escapades

13. Rentrer aux Etats-Unis (avant qu’il ne soit trop tard)

Le temps file à la vitesse de l’éclair, et certaines personnes ne seront pas éternelles. J’ai peur de le regretter toute ma vie si ce moment venait à arriver trop tôt. J’aimerais passer un peu plus de temps au Texas ces prochaines années.

14. Découvrir tous ces lieux à proximité que je rêve d’aller voir

En m’installant à Bordeaux il y a trois ans, presque quatre, j’avais envie de tout découvrir : Arcachon, le Cap Ferret, Lacanau, La Rochelle, Biarritz… J’ai réussi à en faire pas mal au début, mais il y a toujours des coins inexplorés qui attendent ma visite…

15. Flâner à Lyon

Tout simplement parce que chaque année je visite une grande ville de France, et que désormais il ne manque plus que Lyon pour terminer la liste !

16. Aller en Afrique subsaharienne

Je n’ai jamais mis les pieds sur le continent, à part au Maghreb. Aujourd’hui, j’aimerais partir à la découverte du Sénégal, de la Namibie, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, la Tanzanie…

17. Partir en train de l’Allemagne à l’Italie

Avant la crise sanitaire j’aurais du partir un mois en train entre ces deux pays, en passant aussi par la Suisse et l’Autriche. C’était un séjour qui me tenait beaucoup à cœur. Ce n’est que partie remise je l’espère !

18. S’émerveiller en Antarctique
19. Partir en volontariat

Plusieurs idées en cours, car c’est le meilleur moyen de voyager gratuitement, tout en apprenant quelque chose de nouveau.

Les challenges sportifs

20. Ne jamais cesser de progresser en boxe

Mon mois en Thaïlande aura changé mon rapport au sport, au corps et à la vie. Les six mois qui ont suivi ont été terribles pour moi avec la fermeture des clubs. Aujourd’hui, j’attaque 2020 dans un nouveau club, et je fais quelques infidélité à la boxe française pour découvrir le MMA. Finalement, un peu impressionnée par la lutte au corps au départ, je gagne chaque semaine en énergie et en confiance. Depuis la reprise, mon moral va mieux. Je crois qu’avec la boxe, j’ai véritablement trouvé mon sport.

21. Faire une aventure sportive

Un triathlon, le Half Marathon des Sables, un trail de plusieurs jours en autonomie… à définir !

22. Participer à un rallye automobile

Encore une fois, difficile d’allier mes valeurs et ce rêve en particulier. Il faut dire que j’ai grandi avec les images du Paris-Dakar, du Rallye des Gazelles, et que j’ai jalousé mes amis partis au 4L Trophy. Peut-être que les courses vont évoluer et seront éthiquement plus alignée à l’avenir.

23. Passer le permis bateau

Et vivre plein d’escapades en mer…

24. Remonter à cheval (au Kazakhstan ?)

Après une quinzaine d’années d’équitation, j’ai tout arrêté en arrivant en études supérieures en ville. Aujourd’hui, il y a véritablement des jours où cela me manque. Guide de tourisme équestre fait partie de mes idées de reconversion. Et puis, un autre projet qui me tient à cœur serait de partir en itinérance nomade au Kazakhstan, là où le cheval a une importance culturelle de premier plan.

25. Passer le permis moto (et en louer une grosse!)

Je ne me suis pas vue changer en l’espace de deux ans. J’ai concrètement du mal à regarder des photo de moi et à me reconnaître. Je n’aime plus du tout ce que je vois, alors que cela n’a jamais été une préoccupation par le passé. Comme si mon mental était encore accroché à une autre. J’ai ce besoin par le sport et le bien-être de reconnecter les deux pôles.

26. Partir en mer

Pour une longue période, avec un skipper, ou sur un cargo, puisque je reste toujours autant fascinée par la série de Sarah #Cargowayoflife.

27. Piloter un hélicoptère
28. Sauter en parachute
29. Faire un long itinéraire à vélo

J’ai plusieurs projets vélo. Le premier sera un Bordeaux-Lacanau avec deux amies, mais je n’en dirait pas plus pour le moment…

30. Découvrir la plongée

Sur ma liste de rêves, cette aventure patiente depuis des années. J’ai pourtant bien failli sauter le pas, et puis je me suis ravisée. Je sais, c’est bien moi la fille entre deux pintes au bar qui prétend qu’elle n’a peur de rien alors que je flippe à l’idée de croiser une pieuvre géante des mers…

31. Se perfectionner en survie

Le sujet me passionne, comme tout bon fan de Koh Lanta. J’aimerais être capable de m’en tirer dans toutes situations.

32. Skier à nouveau
33. Randonner plus et apprendre la montagne

Les accomplissements personnels

rêves et envies
34. Me retrouver lorsque je regarde une photo

Il est toujours difficile d’être prise entre mes rêves et envies, comme grimper sur de gros bolides, et mes valeurs, notamment éthiques et environnementales. J’espère pourtant pouvoir passer le permis, afin de vivre quelques aventures éphémères. J’adorerais grâce à la moto traverser le désert des Bardenas, ou encore parcourir l’Asie.

35. Brasser ma propre bière

Je lance officiellement l’idée de brasser la bière « La Boxeuse » !

36. Aller voir des baleines
37. Faire une retraite Vipassana

Une envie de me challenger depuis plusieurs années, et cet article d’Anne m’a remis de plus belle cette idée en tête. Et croyez le ou non, au moment où j’écris ces lignes l’invité du podcast que j’écoute vient d’y faire allusion. Décidément !

38. Danser (sur J-Dash ?)

J’adore danser seule chez moi, mais je n’ai jamais osé prendre de cours. Enfin si, lors de mon semestre au Texas je me souviens avoir tenté un cours de hip hop mais être incapable de suivre. La chanson Wop de J-Dash symbolise un défi, mon défi, celui d’être capable de danser une chorégraphie.

39. Acquérir un nouveau vélo et du vrai matériel de bivouac
40. Adopter un chien
41. Savoir enfin cuisiner

(le point de la liste le plus difficile à valider à mon humble avis)

42. Avoir un anglais et un italien courant (et pourquoi pas l’espagnol ou l’allemand)

Je parle très bien anglais, mais j’aimerais m’améliorer afin de pouvoir m’insérer complétement dans le monde professionnel à l’international, ce qui me semble encore trop difficile aujourd’hui. Par contre, pour l’italien, alors que j’étais bilingue il y a quelques années, il y a tout à refaire depuis que j’ai été forcée à trois ans d’espagnol dans mon école.

43. Réaliser le rêve de quelqu’un
44. M’investir plus pour les autres ou une cause
45. Apprendre l’ukrainien, le morse et la langue des signes

L’Ukraine est le premier pays que j’ai visité seule à l’âge de dix-huit ans. Alors, je me suis toujours dit qu’un jour, j’apprendrais la langue. Pour celle des signes, elle devrait selon moi être apprise de tous. Il serait essentiel que nous puissions en maitriser les bases. Enfin, le morse, c’est mon petit kiff personnel, depuis que je m’en suis fait tatouer sur les doigts (et puis, cela reste une base pour la survie !)

46. Oser quitter mon appartement bordelais

Bordeaux n’aurait dû être qu’une transition. Six mois, un an, tout au plus. Finalement, je me suis laissée happer par tellement d’éléments ici qu’il est désormais difficile d’en partir. Pourtant, je sais qu’il faudra y arriver à un moment ou un autre, c’est ce que je me répète tous les étés, sans jamais être capable de le faire.

47. Ne jamais cesser de croire en l’amour

Et écrire encore tout un tas de lettres d’amour…

47. Faire un enfant

Si un jour on trouve le papa hein…

49. Voir la planète depuis le ciel…

Peut-être moins improbable que savoir cuisiner.

50. Me pardonner

On a beau se confondre un peu en excuse le mal est parfois fait. Dans mon cas, le passé est beaucoup trop là pour avancer dans le présent. J’espère réussir un jour à m’accorder les pardons qui sont nécessaires.

*

J’espère que cet article vous aura donné l’envie à vous aussi de réaliser vos rêves et envies.

Dites moi tout, quels sont-ils ?

Partagez vos expériences

Restons connecté.e.s