arriver seul seule nouvelle ville

On me demande souvent pourquoi je suis partie de mon appartement parisien, avec une seule et unique valise pour arriver seule dans une nouvelle ville.

Je n’ai rien gardé de la période précédente, et suis arrivée dans un logement provisoire à Bordeaux, avant de travailler comme conseillère de vente pour une célèbre marque de thé. J’avais le sentiment que cette décision allait me faire beaucoup de bien et aujourd’hui, trois ans après, je peux vous dire que c’est la meilleure que j’ai prise.

Cela n’a pas toujours été facile. Je suis passée par de nombreuses étapes, parfois compliquées, parfois douloureuses, souvent enrichissantes. Je suis surtout fière de m’être prouvé ma capacité d’adaptabilité et d’avoir compris que la création d’une toute nouvelle vie en ne partant de rien n’était pas insurmontable. C’est un enseignement que je garderai à jamais.

Je voulais donc partager ces quelques conseils qui sont devenus des évidences au fil des mois. Parce que même si vous vous sentez peut être un peu seuls et perdus en ce moment, tout peut être différent demain…

Trouver un emploi d’appoint

J’ai eu la chance d’arriver sur Bordeaux au mois de novembre. J’ai donc pu à l’époque travailler pour toute la période des fêtes. Travailler là-bas, même de façon provisoire, a été l’occasion de rencontrer de premières personnes sympathiques avec qui juste aller boire un café. J’ai aussi vite été amenée à reprendre un rythme positif et des journées remplies, après trois mois enfermée à rédiger mon mémoire de fin d’études. Lorsque le premier salaire est tombé, cela m’a permis de sortir à nouveau dans des bars, d’oser m’inscrire à des activités et des événements, des conférences. L’une de mes amies très chère est en outre une fille rencontrée sur une mission d’hôtesse événementielle. Même si nous galérions à l’époque de petits boulots en petits boulots c’est ce qui nous aura permis de créer un lien fort et de le conserver aujourd’hui.

Débuter quelque chose de nouveau

Pour moi cela a été la boxe française et le théâtre, puis une équipe de course à pied, pour un ami normand cela a été s’inscrire à la salsa… Il faut parfois persévérer. Dans les grandes villes on est nombreux, mais à force de venir, d’échanger quelques mots, de partager avec les autres, de vrais liens peuvent se nouer. Je sors aujourd’hui très régulièrement avec des nanas du sport et suis même partie en vacances dans les Landes avec l’une d’entre elles !

Utiliser les bons côtés d’internet

Je ne vous incite pas à travers ce conseil à aller forcément sur Tinder (même si cela pourra sûrement en aider certains!). Cependant, les réseaux sociaux ont été d’une grande aide à mes débuts. Par exemple il existe de nombreux groupes Facebook pour les nouveaux arrivants. Partie avec un très mauvais à priori de départ, c’est de cette manière que j’ai pu participer à un très chouette Nouvel An qu’un type proposait sur Facebook. C’est à l’occasion de cette soirée que j’ai rencontré un gars qui compte deux ans après parmi mes meilleurs potes ! Et je croise la copine de l’organisateur à la salle de sport et ailleurs. Désormais freelance j’essaie aussi de continuer à être attentive sur les réseaux à des événements comme des forums entrepreneurs ou des festivals, expositions…

BON PLAN | Sachez aussi que dans chaque ville vous pouvez rejoindre les groupes d’entraide de la #WantedCommunity

Saisir chaque occasion et ne jamais refuser une invitation

Un jour j’ai vendu un perfecto en cuir à une jeune femme, et nous avons continué la discussion quartier St Pierre car nous allions dans la même direction. J’ai beaucoup aimé échanger avec elle, alors je lui ai envoyé de nouveau un texto quelques jours plus tard pour lui proposer de se revoir. Je ne me suis pas sentie stupide de proposer. Sortez de votre zone de confort et osez proposer. Même si parfois vous aurez en face un refus ou un silence (ça arrive). Parfois je suis très fatiguée, ou pas du tout motivée à aller quelque part, mais si je sais que cela peut être positif alors j’essaie vraiment de me bouger. Soyez juste sympa avec les autres, avenant, un peu bavard, sans pour autant en faire des tonnes, et les gens viendront naturellement vers vous…

A RELIRE : Ma rencontre insolite avec un charmant américain à l’aéroport…

Élargir ses horizons professionnels

Même si vous n’êtes pas en recherche d’emploi, arriver dans une nouvelle ville c’est l’occasion d’aller à des événements de networking, de refaire son CV, vos cartes de visite. Recherchez des profils Linkedin de la région avec le même parcours que vous et contactez-les. Signaler sa présence, se faire un réseau, proposer une rencontre à quelqu’un dans le même secteur que vous est un très bon début. C’est l’occasion d’avoir des conseils sur le marché et des contacts, et pourquoi pas par la suite un accès à des opportunités.  De mon côté à Bordeaux j’ai rejoint Lean In (de merveilleuses rencontres à la clé) et me suis plus récemment rendu à un forum organisé par l’association L’Connect, ce fut l’occasion de nouer de belles rencontres avec des femmes avec les mêmes préoccupations que les miennes.

Devenir un habitué

Si j’aime découvrir sans cesse de nouveaux endroits, des bonnes adresses, c’est en retournant plusieurs fois dans le même café anglais en bas de chez moi que j’ai fini par entamer la discussion avec les gérants.  Ils m’ont présenté pas mal de monde depuis et en particulier ma tatoueuse. J’ai aujourd’hui quelques adresses régulières en ville comme celle-là où j’amène des amis. Je suis amené à travailler de chez moi, alors parfois juste discuter un peu fait du bien.

*

J’espère que ces conseils pourront vous être utiles si vous êtes actuellement dans cette situation. Arriver seul dans une nouvelle ville cela peut être un vrai mélange émotionnel. On peut très vite se retrouver nostalgique en croisant des couples heureux ou des groupes de potes en train de boire des coups en terrasse… Avec le recul je pense que rien ne sert de se précipiter. Profitez de cette nouvelle page pour oublier le passé, profiter de votre anonymat, et prendre soin de vous. Réfléchissez à vos rêves, à vos nouveaux objectifs. J’aime tellement sortir et faire la fête que j’ai négligé cette étape de départ et me suis retrouvée très vite à nouer des dizaines et des dizaines de relations chaque semaine pour me rendre compte quelque temps après que la plupart étaient superficielles. Pendant ce temps, tout ce que j’avais décidé d’entreprendre ou de changer dans ma vie était resté au point mort…

Sachez donc laisser venir les choses à vous naturellement et en attendant concentrez vous sur l’essentiel… c’est le meilleur conseil que je pourrais vous donner.

A vite,
A Bordeaux ou ailleurs…

1 Comment

  • tania
    Posted 30 août 2020

    j espère à moyen terme pouvoir utiliser ces conseils

Partagez vos expériences

Restons connecté.e.s